REIMS

Emilie BILLARD

06-19-46-54-68

CHATEAU-

THIERRY

Siret : 82810162600020

Mon interview chez ProntoPro

October 23, 2019

naturopathie

Le besoin d’une activité moins stressante

Publié le 23 octobre 2019 par Pion Denise chez ProntoPro

    

 

Le stress permanent au travail n’a jamais été bénéfique pour qui que ce soit. C’est un fait que l’on n’a plus besoin de prouver et pourtant, nombreuses sont les personnes qui aujourd’hui encore en sont victimes. A ce propos, il faut aussi comprendre que le burnout engendré par le stress est l’une des raisons pour lesquelles plusieurs
 
travailleurs changent de métier. 
Emilie BILLARD a connu ce stress au cours de ses 8 années dans le commercial et la finance. Des choses qui l’ont conduit à réorienter ses envies et compétences professionnels. Aujourd’hui elle est naturopathe, une activité qu’elle a commencé en 2016 d’abord sur Château-Thierry dans un cabinet pluridisciplinaire (ostéopathe, ergothérapeute, orthophoniste, sophrologue, psychologue).

 

Chemin faisant elle a souhaité ouvrir un deuxième cabinet sur Reims. Elle travaille présentement dans le cabinet d’une réflexologue et hypnothérapeute. Si la naturopathie reste son premier domaine de compétence, elle l’allie à la gestion des émotions par les Fleurs de Bach. Car souvent, la cause première de la maladie ou du mal-être vient d’une émotion forte négative. Le principe premier de la naturopathie est de travailler sur la cause et non sur les symptômes. 

 

Emilie BILLARD, de quoi est composé votre régime alimentaire personnel et pourquoi ce choix?
Le mot régime ne me convient pas. On ne fait pas de régime. On prend ou reprend sa vie en mains par une hygiène de vie dont une hygiène alimentaire composée de super-aliments (graines germées, tartare d’algues, jus de légumes..).  Pour ma part, je mange tout ce qui est naturel, le moins transformé possible (les aliments de bases), bio ou une origine que je connais. Je limite la viande rouge à 1 fois par semaine. J’ai toujours des légumes dans mes repas. Pourquoi ? Car je digère mieux, je ne suis pas fatiguée l’après-midi après le repas. Je gagne en énergie et donc en santé. 

 

Quels sont les aliments qui selon vous peuvent aider à mieux supporter les maladies dégénératives?

Sans écrire un roman : L’idéal serait de consommer des aliments de saison et le moins raffinés possible (du complet ou semi-complet), des aliments bruts (non transformés), des fruits et légumes crus et cuits. Je mettrai l’accent sur la consommation d’aliments riches en acide gras (oméga 3) présent dans les oléagineux, les huiles de lin, noix, chanvre, cameline, les graines de chia, les petits poissons comme le maquereau, les sardines en boîtes. Ceux-ci permettront une santé cardio-vasculaire, la fabrication des hormones, du bon cholestérol. Ils seront aussi utilisés pour la création d’anti-inflammatoire naturel dans le corps et protégeront le cerveau. Il faudrait manger régulièrement des supers aliments (des graines germées, algues, jus de légumes lacto-fermenté bio) riche en vitamines, minéraux, enzymes et anti-oxydants.

Par ailleurs, je conseillerai de limiter un maximum le sucre rapide qui acidifie l’organisme, l’affaiblit et renforce l’inflammation chronique. 

Les aliments seuls ne sont pas suffisants pour faire face à une maladie. Il faut revoir son hygiène de vie avec une activité sportive (même la marche), le contact avec la nature pour l’énergie, la gestion du stress et des émotions. 

 

Quels sont les différentes techniques de naturopathie que vous connaissez? 

Techniques naturopathiques : l’alimentation, l’exercice physique, la gestion du stress et du mental, l’hydrologie (l’utilisation de l’eau), l’hygiène respiratoire, les plantes (phytologie, gemmothérapie et aromatologie), les techniques vibratoires (les fleurs de Bach…).

Les fleurs de Bach  pour la gestion des émotions ; les fleurs de Bach travaillent sur le taux vibratoire de la personne. Elles agissent positivement sur des émotions ou humeurs négatives (par exemple : manque de confiance en soi avec le mélèze, la colère avec le houx…).
 
La gemmothérapie : j’utilise les bourgeons et les jeunes pousses des arbres et arbustes préparés à l’état frais, par macération directe dans un mélange d’eau, d’alcool (pour la conservation) et de glycérine. Ceci afin d’aider la personne dans sa problématique. L’extrait gemmothérapique constitue un véritable ensemble énergétique et un concentré d’informations. Par exemple, le macérat de tilleul possède des vertus sédatives, le framboisier est un régulateur et un stimulant de la fonction ovarienne (règles douloureuses, ménopause…).

 

Protéine végétale ou animale? Que doit-on choisir et pourquoi?

Les deux. Dans l’idéal, animale le midi et végétale le soir. Pour la viande rouge (1 fois par semaine voir moins) afin de ne pas s’acidifier. La digestion des protéines animales est plus longue donc demande plus d’énergie. Il est important de diversifier ses protéines. Chaque viande, poissons, oeufs, légumineuses, les oléagineux apportent des protéines et donc des acides aminés différents dont l’organisme a besoin pour la construction de ses cellules. De plus, vous n’êtes pas obligé de manger des protéines animales chaque jour.

Pour ma part, je suis de moins en moins attirée vers les protéines animales. Il est vrai, que nous n’avons plus autant de dépenses physiques que nos aïeux donc moins de besoin.

En naturopathie, il est important d’être à l’écoute et de comprendre ses envies, besoins. Le corps nous parle, écoutons-le ! 

 

Emilie BILLARD Naturopathe 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload